Les voiles de la Liberté, détaiL huile sur toile,
 

Présentation de l'artiste

 Le milieu originel et familial de Philippe Mocaër le destinent à une carrière artistique qui débutera naturellement par des Marines. En effet, originaire de St-Malo , il apprend à connaître la mer et ses éléments. Son père, aquarelliste, lui transmet son goût pour le dessin et les couleurs. Il sillonne les côtes bretonnes et décide de transcrire sur toiles ses images-souvenirs.
 
Philippe Mocaër débute donc officiellement sa carrière d’artiste peintre à Paris. Entre 1994 et 1998, il participe à de nombreuses expositions collectives et obtient divers prix. Fort de ce succès, il décide de mettre en place sa première exposition personnelle intitulée « Vents et marées ».  Il signe alors ses oeuvres MO.K.R  et ce jusqu'en 2009.
De par ses origines bretonnes, Philippe Mocaër trouve dans l’univers maritime  l'inspiration   de ses huiles.  Durant ces années parisiennes, il va travailler aux côtés de Jean Borelli reconnu pour ses trompes l’œil et peaufine son sens du détail et de la lumière grâce au jeu des glacis. Son professeur décide alors de lui confier la direction des cours de dessin et peinture de son atelier.
 
En 2001, Philippe Mocaër s’installe en Charente limousine et crée son propre atelier à St-Germain de Confolens. De cette région, il va trouver matière à renouveler sa peinture : « Il sort du bleu pour aller au vert ».
En effet, les Scènes de campagne prennent place sur ses toiles. L’artiste reste fidèle à la peinture à l’huile et il découvre avec l’acrylique une autre manière de peindre qui lui donne une certaine liberté quant au choix des supports comme le kraft, le bois ou encore les papiers artisanaux des moulins charentais.
               
Sa nouvelle région lui procure une autre source d’inspiration : le Festival de Confolens. Son travail s’inspire ici des rythmes colorés des danses, costumes et musiques du monde entier, mis à l’honneur à cette occasion. Il nous offre un voyage multicolore dans ce merveilleux . Des visages tantôt rayonnant, tantôt mystérieux s’inscrivent sur des supports et par des moyens de toute nature ; désormais la toile fait une large place aux papiers, au bois ou encore à la laque tandis que l’huile ou l’acrylique se mêlent aux techniques mixtes avec des apports de matériaux inhabituels pour lui. C’est pour Philippe une révélation haute en couleurs.
 
Philippe Mocaër se consacre à sa peinture et nous invite à partager ses émotions en nous impliquant dans son univers par son grand réalisme.